Une APLD étendue à toute l’entreprise pour protéger nos emplois et nos statuts !!!

Une APLD étendue à toute l’entreprise pour protéger nos emplois et nos statuts !!!

Rédigé le 07/10/2020


Toulouse, le mercredi 7 octobre 2020, 

Malgré un carnet de commande qui ne diminue pas (7500 avions soit 8 à 9 années de travail), un retour à l’équilibre financier prévu fin 2020, la Direction d’AIRBUS continue le chantage à l’emploi en proposant un accord APLD (Activité Partielle de Longue Durée) au périmètre limité, qui ne permet pas le maintien de tous les emplois visés par le PSE, ouvrant ainsi la porte à un accord APC (Accord de Performance Collective) qui a vocation à s’attaquer à nos statuts.

Pour stopper cette casse sociale, nous appelons les salariés à la mobilisation. Nous demandons que la Direction d’AIRBUS utilise pleinement les outils mis à sa disposition et financés par la Collectivité, et donc un accord APLD réellement protecteur de tous les salariés, avec : 

  • Une APLD étendue à l’ensemble du personnel : pour que l’emploi et les compétences soient garantis sur toute l'entreprise et pas seulement à la production. Airbus a besoin de tous les salariés pour la reprise et pour préparer le futur,
  • Un taux de l’APLD cohérent avec l’activité réelle des salariés : les salariés ne doivent pas se retrouver à faire 5 jours de travail en 4 jours ou 36 heures de travail en 30 heures,
  • Une application d’APLD équitable entre les salariés : avec une compensation intégrale des pertes de revenus et le maintien des cotisations des retraites complémentaires, plus une organisation du travail avec une répartition collective de la charge de travail.

Ces revendications sont largement partagées avec les autres organisations syndicales qui ont été appelées à nous rejoindre dans une lettre le 2 octobre 2020 (copie de cette lettre au verso ).

C’est pourquoi nous appelons tous les salariés à nous rejoindre pour défendre ces revendications. 


Rendez-vous

Jeudi 8 octobre 2020 à 12H 

Rond-point de la Crabe 

Airbus Saint Martin 


 


Tract-appel 8 octobre 2020.pdf Tract-appel 8 octobre 2020