Les Enjeux de la Retraite

Les Enjeux de la Retraite

Rédigé le 19/09/2019

Projet de réforme des retraites

Les annonces de DELEVOYE et les déclarations de MACRON ne font que confirmer les craintes sur l’avenir de notre système de retraite. Une casse structurelle est en marche d’une part, pour remettre en cause le système de retraite solidaire par répartition et d’autre part, pour concéder l’argent des cotisations aux assurances, aux banques... Une des premières conséquences du nouveau « système universel » sera une baisse significative du niveau des pensions de retraites.


 

Retraite à points  =  baisse de la pension de retraite



La pension de retraite dépend de la durée de cotisation, du Salaire Annuel Moyen (SAM)  sur les 25 meilleures années et du taux de liquidation. Le SAM est la moyenne de tous les salaires annuels pris en compte revalorisés de l'inflation.

Les réformes  successives ont entrainé des baisses du taux de pensions de retraite :

1987 – Réforme Seguin : le SAM est revalorisé de l’inflation, au lieu de l’être selon l’évolution du salaire moyen brut. Entrainant une baisse de 20% du niveau des pensions sur 25 ans.

A partir de 1993 –  l’Agirc et l’Arrco mettent en place des mesures similaires à la réforme Seguin (1987).

Entrainant en moins de 30 ans, une baisse de 40% du rendement du point acheté, donc des pensions.



Le nouveau « système universel » de retraite par points intègrera les salaires de toute la carrière en faisant varier : 

  • la valeur d’acquisition du point tout au long de la carrière ;
  • et la valeur du point de liquidation au moment de la retraite.


La disparition de la GMP Agirc entraînera une baisse des pensions

La fusion des caisses complémentaires Agirc et Arrco signée le 30 octobre 2015 par certains syndicats (CGC ; CFDT et CFTC) a pris effet au 1er janvier 2019. Cette fusion a plusieurs conséquences :



  • Suppression de la GMP Agirc (Garantie Minimale de Points = 120pts) qui entrainera une baisse du niveau des pensions de retraite pour des salariés non-cadres à partir du coefficient 270 et des cadres pour les salaires < PMSS* (Plafond Mensuel Sécurité Sociale)

Exemple : un salarié qui cotise à la GMP pendant toute sa carrière (43 ans) sans dépasser le PMSS aura une baisse de sa pension de 187,14€/mois.

  • Bonus/Malus : Pour les salariés nés après 01/01/1957 et prenant leur retraite à partir du 01/01/2019 : obligation de travailler1 an de plus pour ne pas avoir de décote.



Considérations CGT


La retraite est un combat issu du Conseil National de la Résistance, dont est issue la Sécurité Sociale qui repose sur 4 piliers : la maladie, la famille, le travail et la vieillesse.

Depuis plus de 25 ans, les attaques contre ce système et en particulier les retraites sont permanentes : allongement de la durée de cotisation, âge de départ repoussé, baisse des pensions,...

La mise en place d’un système par points se traduira par la fin programmée du système solidaire par répartition. Notre système de retraite solidaire par répartition doit être renforcé et revenir aux principes fondamentaux de la Sécurité Sociale.

La CGT propose plusieurs pistes pour améliorer les droits à la retraite et les financer.


 

La CGT propose un socle commun de droits à mettre en œuvre dans tous les régimes de retraite :

 



  • Retraite basée sur la répartition
  • Garantir la possibilité de départ à 60 ans
  • Assurer un niveau de pension minimum de 75% du revenu    net d’activité pour une carrière complète
  • Positionner le minima de pension au niveau du SMIC pour une carrière complète
  • Indexer les pensions sur l’évolution du salaire annuel moyen et non pas sur l’inflation
  • Permettre réellement des départ anticipés pour pénibilité, développer la prévention, aménager les fins de carrière
  • Amélioration des dispositions solidaires, dont les droits familiaux
  • Mettre les revenus financiers des entreprises à contribution
  • Supprimer les exonérations et soumettre à cotisations sociales tous les éléments de rémunérations.

 



Le 24 septembre, la CGT Airbus appelle les salariés à débrayer de 13 heures 45 à 15 heures 45 jusqu’à la journée complète pour ceux qui le souhaitent.

Pour les équipes, 2 heures de débrayage en début ou en fin de poste et jusqu’à la vacation complète pour ceux qui le souhaitent.

Départ de la manifestation à 14H place Arnaud Bernard



Si vous partagez nos valeurs, rien ne sera plus enrichissant que de rejoindre la CGT Airbus, et de voter pour la CGT Airbus lors des prochaines élections CSE.

Plusieurs choix s’offrent à vous :

  • Se syndiquer, en adressant votre demande à : ​

            patrick.p.brisset@airbus.com

  • Participer aux débats et recevoir les informations de la CGT Airbus, en laissant votre adresse mail à : 

            syndicat.cgt-toulouse@airbus.com


Application-mobile Airbus CGT Toulouse




Télécharger le tract via le lien ci-dessous :


Tract-Retraite2019.pdf Tract-Retraite2019